Guide : Tout savoir sur la charte graphique

Il existe autant de chartes graphiques que d’entreprises ou de marques. Certaines d’entre elles tiennent tout simplement sur une seule page, tandis que d’autres consistent à une compilation d’informations sur plusieurs documents, pouvant réunir des dizaines de pages. Tout dépend de la taille et des besoins des organisations et des entreprises. Il n’y a pas de règle.

Ce qu’il est nécessaire de retenir, à ce stade de votre lecture, c’est que la charte graphique est un outil de travail et une référence essentielle dans la pratique du marketing et de la communication. La charte graphique renferme les informations pertinentes relatives à une identité visuelle, pour que celle-ci soit forte et cohérente. Alors comment tout ceci fonctionne-t-il ? Nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir dans notre guide.

1. La charte graphique, qu’est-ce que c’est ? 

Si nous sommes puristes jusqu’au bout des ongles, il faut savoir que la dénomination professionnelle d’une charte graphique est “cahier des normes graphiques”. Certains experts la comparent même aux “Dix Commandements” de l’identité visuelle, une sorte de table de lois fondamentales.

Et pour les plus curieux d’entre vous, le terme est dérivé du latin “charta”, qui veut tout simplement dire “papier”. Le terme latin “charta” a par la suite pris le sens de loi ou de règle fondamentale et ce, dans la langue française. 

Il s’agit donc d’un document de travail qui est censé contenir l’ensemble des règles fondamentales relatives à l’utilisation des signes graphiques qui composent l’identité visuelle d’un organisme, d’une entreprise ou d’un projet.

2. Quels sont les objectifs d’une charte graphique ?

L’objectif d’un cahier des normes graphiques est avant tout de garantir, donc de conserver, la cohérence visuelle des applications et des réalisations graphiques d’un même organisme, entreprise ou projet.

La charte graphique explique comment et sous quelles conditions une identité visuelle et les éléments graphiques qui la composent peuvent être utilisés. Cette charte graphique sert donc de guide et de norme pour tous les intervenants dans la chaîne de production, tels que les graphistes ou les directeurs artistiques.

L’intérêt de réaliser et d’utiliser une charte graphique concourt à deux objectifs principaux : 

  1. C’est la garantie qu’une identité graphique reste intègre et intacte et ce, quelles que soient les réalisations graphiques, afin que l’organisme, l’entreprise ou le projet s’expriment d’une seule voix, de façon cohérente. 
  2. La charte graphique permet ainsi au récepteur et aux différents publics cibles de pouvoir identifier facilement l’émetteur. En effet, il est fondamental de respecter la cohérence des différentes applications graphiques, pour en faciliter la reconnaissance et l’attribution et ainsi permettre au récepteur de se repérer visuellement entre les différentes réalisations de communication. 

Tout ceci est bien entendu valable aussi bien en interne que vis-à-vis des publics externes de l’organisation et de l’entreprise. D’autant plus que le respect de la charte graphique, au-delà de la cohérence de l’identité visuelle, donne une image extrêmement professionnelle et moderne de son émetteur.

3. Une bonne charte graphique doit être également souple et flexible 

Une charte graphique est certes un cahier de normes qu’il faut respecter à la lettre au maximum. Toutefois, il faut avoir en tête qu’une charte graphique bien conçue et bien pensée doit également laisser suffisamment de liberté, en constituant des “méta-règles” souples.

Il s’agit alors d’éviter de définir trop d’interdictions et en envisageant un maximum de contextes d’utilisations et d’applications, où les règles doivent s’appliquer pour l’utilisation des signes graphiques de l’identité graphique.

Chez Brand New Day par exemple, nous préférons parler de principes graphiques, les fameuses méta-règles, plutôt que de règles dans le sens strict du terme. Cela est d’autant plus véridique lorsque nous collaborons avec des partenaires dont les équipes sont réduites ou qui ne disposent pas de départements de communication ou de marketing spécifiques.

En effet, nous nous attachons toujours à construire des chartes graphiques à la fois précises et qui permettent une liberté de déclinaison. L’important étant d’intégrer les principes fondamentaux du fonctionnement de l’identité visuelle et de son univers graphique.

Une charte graphique puissante est vivante : ferme dans ses fondamentaux et souple dans ses applications. À travers ces orientations graphiques, le but est de garantir une harmonie visuelle et une fidélité à l’esprit de la conception originelle.

guide-charte-graphique-brand-guidelines

4. Quels sont les éléments qui composent une charte graphique ? 

Une charte graphique doit être détaillée. Elle doit permettre de rester cohérent dans les diverses applications et communications de l’organisation, de l’entreprise ou d’un projet. Et plus elle sera bien construite, plus elle va permettre d’assurer la valorisation et la consolidation de l’image et de l’identité de l’entreprise.

Dans un cahier de normes graphiques, chacun des signes graphiques utilisés par l’organisation, l’entreprise ou le projet y sont classés par thème. Cette catégorisation va chercher à préciser le sens de ces éléments, en établissant une liste des concepts qui y sont rattachés.

La charte graphique va donc s’attacher à déterminer principalement les utilisations du logotype, les constructions graphiques, la typographie, la palette de couleurs et les éléments relatifs aux images et aux photographies. 

4.1. Le logotype et les règles de mise en page

Le logo, élément phare de la charte graphique, est le symbole graphique d’une organisation, d’une entreprise ou d’un projet. C’est notamment à travers lui que se réalise une identité visuelle et qu’elle se met en place. En ce qui concerne le logotype, la charte graphique doit définir les différentes règles de sa construction, de ses proportions, de sa taille et de son positionnement relatif aux différents supports et applications de communication, comme la papeterie, les brochures, les affiches, les présentations, les fiches produits, etc.

La charte graphique permet également de définir sa zone d’exclusion, ses espaces de respiration, les dimensions minimales ou encore ses différentes déclinaisons positives et négatives.

La charte ne manquera pas d’indiquer les différentes variations du logotype, de préciser les utilisations interdites, mais aussi de présenter des explications et des orientations quant à son utilisation.

La charte graphique donne également des indications et des principes de mise en page à utiliser sur les différents supports de communication. Chaque application graphique est ainsi illustrée et accompagnée de principes de mise en page, comme les grilles de construction des documents ou des supports.

L’objectif, là encore, est de permettre aux utilisateurs de trouver les principes fondamentaux qui vont les orienter dans la construction des différents supports marketing et de communication. Toutes ces orientations et principes graphiques sont bien évidemment illustrées et déclinées sous forme d’exemples dans le cahier des normes graphiques.

4.2. La typographie

Au même titre que le logotype et les couleurs, la typographie joue également un rôle notoire dans la communication graphique et visuelle. Chaque police de caractères dispose d’une personnalité et d’une tonalité. Et à ce titre, la typographie contribue à nourrir l’identité visuelle d’une organisation, d’une entreprise ou d’un projet.

Une charte graphique doit donc préciser les polices de caractères et comment utiliser leurs différentes fontes dans les documents, afin de permettre à la fois de créer différents niveaux de textes, d’apporter un bon confort de lecture et de rester en cohérence avec l’image de marque de l’organisation, de l’entreprise ou du projet.

Comme nous vous l’expliquions précédemment, la typographie est l’une des composantes importantes de l’univers graphique d’une entreprise, notamment pour sa reconnaissance. Il est bon de savoir que certaines entreprises vont jusqu’à créer une police de caractères originale et spécifique, propre à leur organisation. Un excellent moyen de se différencier.

4.3. La palette de couleurs

Une charte graphique doit également préciser le choix des couleurs relatif à une identité visuelle. On parle alors de déterminer la ou les palettes de couleurs qui composent l’identité d’une marque, d’une organisation ou d’un projet. Le nombre de teintes à utiliser doit être limité afin de garantir une bonne identification de l’émetteur et une différenciation suffisante, et ainsi éviter toute confusion.

La charte des normes graphiques doit également préciser dans le détail les références des couleurs et les modes colorimétriques qu’elle propose. Parmi ces références, on peut notamment citer les références Pantone, les couleurs pour l’impression (références CMJN ou CMYK) ou encore les couleurs numériques (références RGB/RVB ou HEX).

Chacun de ces jeux de couleurs doivent être spécifiquement appliqués sur les différents supports de communication. En effet, comme les couleurs ne s’impriment pas de la même façon sur différents matériaux et supports, une charte graphique doit envisager des règles détaillées relatives aux supports numériques ou selon le mode d’impression.

guide-charte-graphique-iconographie

4.4. Les éléments graphiques et l’iconographie

Certaines identités de marques incluent également des éléments graphiques tels que des icônes, des mascottes, des pictogrammes ou encore des patterns (motifs). 

Ces détails graphiques et éléments visuels ne sont d’ailleurs pas à négliger. Ils concourent de façon efficace à nourrir l’identité visuelle et à renforcer l’univers de marque.

4.5. Les principes du choix des images 

Tout le monde connaît l’expression populaire : “Une image vaut mieux que mille mots”. En effet, les photographies et les images sont de puissants vecteurs de l’identité visuelle. Afin de garantir la cohérence de cette dernière, il est nécessaire de prévoir une partie de la charte graphique au choix des images et des photos.

Il s’agit alors de préciser le type d’images à utiliser, leur cadrage, le type de traitement éventuellement, ou encore une direction artistique particulière. Ces indications et orientations sont généralement présentées sous forme de moodboards ou de planches d’inspiration.

Certaines organisations et entreprises, afin de s’assurer de la cohérence des images utilisées, mettent en place des photothèques et des banques d’images complètes. Celles-ci rassemblent les photographies à utiliser et les enrichissent au fur et à mesure.

5. Construire une charte graphique puissante pour contribuer à la mise en place d’un branding pertinent

Comme nous venons de vous le présenter tout au long de ce guide, une charte graphique regroupe un ensemble de règles graphiques fondamentales afin de construire l’identité visuelle d’une organisation, d’une entreprise ou encore d’un projet. Néanmoins, il peut être utile, voire nécessaire, d’approfondir le contenu de ce cahier de normes. En effet, nous ne pouvons plus cantonner de nos jours une identité visuelle à sa seule et unique expression graphique.

Une identité visuelle doit être également une identité de marque. Une identité est également porteuse de sens, de valeurs, de vision et de tonalité. Et celles-ci doivent pouvoir être des éléments de conception forts, puissants et différenciants. Tous ces éléments concourent à établir et à nourrir un positionnement distinctif fort.

Par conséquent, il est nécessaire lors de l’établissement et de la définition d’une charte graphique, d’aller plus loin que la simple description des caractéristiques graphiques des éléments qui la compose. Il s’agit alors de mettre en avant la façon dont la perception attendue de la part des différents publics cibles et chercher à traduire la tonalité de l’organisation, de l’entreprise ou du projet en question.

En portant également l’identité de marque, une charte graphique peut devenir un vecteur et un outil puissant pour la mise en œuvre d’une stratégie de marque et d’une stratégie de contenus. L’idée ici est d’inclure dans une charte graphique, non seulement le comment faire, mais d’y ajouter également la manière de le faire.

Et pour illustrer simplement notre propos, cela peut être des indications sur la manière d’écrire des textes par exemple. Dans cette optique d’approfondissement, la charte graphique doit donc inclure un guide de styles et de tonalités. La construction et la définition de cette personnalité de marque vous permettront ainsi de faire un pas supplémentaire vers l’établissement d’un branding pertinent.

6. Le préalable : Établir une stratégie de marque

Avant de pouvoir formuler et construire une identité de marque, il est fondamental et nécessaire de se pencher sur une stratégie bien définie et pertinente. Pour ce faire, il faut comprendre les valeurs fondamentales qui constituent une marque, sa tonalité ou sa voix, ses valeurs, son histoire, etc.

En principe et selon les écoles, nous pouvons résumer les éléments qui constituent une marque sont au nombre de cinq : mission, vision, audience, valeurs et personnalité. En d’autres termes, c’est tout ce qui fait le positionnement d’une marque et qui sera souvent “résumé” dans un slogan ou une “base line”, comme disent les anglophones.

Pour en savoir plus sur la construction d’une identité de marque, nous vous invitons à lire notre autre guide dédié sur le sujet.

7. En conclusion

Comme vous avez pu vous en rendre compte à la lecture de ce guide, la charte graphique est un élément essentiel du marketing et de la communication d’une organisation ou d’une entreprise. C’est un outil indispensable à la cohérence de l’identité et la mise en place de celui-ci peut être complexe afin qu’il puisse être complet, strict tout en étant suffisamment flexible.

Il est donc essentiel de recourir à des partenaires professionnels pour la mise en place d’une charte graphique pertinente et durable. Vous gagnerez non seulement un temps précieux mais vous éviterez de tomber dans les pièges des applications et déclinaisons incohérentes.

Ça tombe bien, chez Brand New Day, c’est notre spécialité ! D’autant plus qu’avec notre expérience et notre pratique du branding et du marketing, nous pouvons vous aider à faire évoluer et à structurer votre identité visuelle. Nous serons ravis de vous faire bénéficier de nos meilleures pratiques et de notre savoir-faire pour emmener vos entités et marques vers plus de branding.

Alors si vous désirez créer votre charte graphique ou l’optimiser, n’hésitez pas à prendre attache avec nous, au travers de notre formulaire de contact. Nous sommes à votre disposition pour en discuter ou parler de vos projets.

Share your love

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.